Une formation créée main dans la main avec Adduxi

L’équipe GEP a développé une action qui traite de  » La méthodologie d’analyse et de résolution de problèmes « ; toute la particularité de cette action réside dans la co-création avec les équipes d’Adduxi.

En mettant en œuvre cette nouvelle formation, notre objectif principal est d’accroître la rentabilité des ateliers de production, et de satisfaire ainsi les clients d’Adduxi, en termes de coûts, de délais et de qualité. 

Le projet s’est construit au cours du dernier trimestre 2021, pour aboutir à un lancement de la  formation le mercredi 19 Janvier 2022. Les journées de formation théorique, les coachings associés, se déroulent au sein des locaux d’Adduxi tout au long de l’année 2022.

 

Qu’est-ce qui a déclenché la mise en place de cette formation ?

 

Suite à une réunion initiée à la rentrée (en septembre) chez Adduxi, nous avons compris que les équipes font face à certaines pannes de machines récurrentes et subissent parfois des casses de matériel. Nous avons donc souhaité comprendre leur problématique et pouvoir leur apporter une solution pour améliorer leur processus et les conseiller sur une nouvelle mise en application. Nous avons également compris que cela relevait autant de l’aspect humain que technique, pour analyser et répondre à ces problématiques.

Notre but premier a donc été de faire un état des lieux des problèmes rencontrés, afin de les identifier, de les lister et de trouver des solutions pour limiter leur récurrence.

 

Comment s’est déroulée la co-création entre GEP et Adduxi ?

 

Des comités de pilotage ont été mis en place dans le but de définir les besoins et les attentes vis-à-vis du projet, ainsi que la modalités de mise en œuvre.

À ce titre, nous soulignons l’investissement hors pair des équipes d’Adduxi et de GEP, qui nous a permis d’avancer ensemble main dans la main et de co-construire cette formation. Cela nous a permis de travailler directement avec des contenus adaptés et qui répondent aux problématiques rencontrées.

 

En quelques mots à quoi sert-elle ?

 

L’enjeu d’Adduxi, en faisant intervenir GEP, est de développer la performance de l’atelier. Cette nouvelle formation va permettre de limiter les pannes récurrentes, de diminuer les durées d’intervention, en apportant une méthode d’analyse commune à tous les techniciens et chefs d’équipe. Nous recourrons pour cela à des techniques facilitant une prise de conscience et une remise en question des salariés, dans l’appréhension de la gestion des problèmes rencontrés.

Plus précisément, elle va permettre de mieux identifier les dysfonctionnements, d’analyser les processus de fabrication, de rechercher la cause racine et ainsi de pouvoir définir un plan d’actions de gestion des risques.

 

À qui est-elle destinée ? Combien de personnes pourront y participer ?

 

Cette formation est destinée à 41 salariés de l’entreprise Adduxi, occupant des fonctions de techniciens et chefs d’équipe.

 

Quels sont les avantages pour les salariés qui vont être formés ?

 

Nous avons mis en place cette action afin que chaque salarié ait conscience de sa posture face à un problème, et au stress généré. Nous lui apportons un cadre, une méthode facilement applicable dans son quotidien de travail. 

L’enjeu ici est aussi de créer un lien, une collaboration entre les équipes, entre les ateliers. Bref, de fédérer les salariés !

 

Sous quelle forme cette formation va-t-elle se conduire ?

 

Elle intègre théorie et pratique, via de la formation en salle et à l’atelier, et des coachings au poste tout au long de l’année. Il était primordial de mener cette action dans la durée, afin d’opérer un changement dans les habitudes de travail des collaborateurs !

Voici quelques mots de Michaël Palisse le jour du lancement de l’action : 

« Nous avons des outillages et machines complexes qui rencontrent naturellement un certain nombre d’aléas en cours de production. Parfois, il s’agit de ne pas ajouter de difficultés découlant d’un possible mauvais diagnostic, ce dernier pouvant avoir des conséquences importantes sur la performance industrielle, donc économique de l’entreprise. Un mauvais diagnostic signifie généralement une solution inappropriée, donc un éloignement du fonctionnement optimal du process. Ceci induit une récurrence à venir ainsi que de nouveaux aléas potentiels. 

Cette formation vous permettra de perfectionner votre approche grâce aux outils que vous allez acquérir. Les enseignements que vous en tirerez seront utiles immédiatement dans l’exercice de vos missions et généreront une diminution des problèmes. Moins de problèmes, c’est moins d’arrêts, c’est moins de stress. A travers une amélioration de votre quotidien, ceci contribuera très directement à la réussite de l’entreprise. »

 

Nous tenons à remercier,  Michaël Palisse (Directeur des Opérations & DAF) ainsi que l’ensemble des personnes qui ont collaborés pour la mise en oeuvre de ce beau projet :

Chez Adduxi : Michaël Palisse (Directeur des Opérations & DAF), Isabelle Renaud (RH), Mohamed Souiba, Charlie Chapelut, et Geoffrey Delattre (Responsables d’ateliers), Alexis Brocard (Responsable amélioration continue et formation interne chez Adduxi).

Chez GEP : Claire Perrin (Chef de projet), Farid El Mansouri et Geoffroy Di Malta (Consultants-Formateurs BOREALE Formation), Céline RAME (Responsable d’agence)

HAUT

    Envoyez-nous vos informations, nous vous recontacterons !

      Envoyez-nous vos informations, nous vous recontacterons !

      * Champs obligatoires